Biographie conventionnelle

 

Nathalie Monsaint-Baudry

 

Biographie - Français et Américains - L'autre rive

Nathalie Monsaint-Baudry est française et naturalisée américaine, titulaire d’une Maîtrise de Civilisation Américaine (1985). Elle a également suivi un double cursus en italien (histoire de l’art) ainsi qu’une année de linguistique en Sicile et des cours de neurolinguistique à l’Université de Californie, Irvine (1996), concernant la question du bilinguisme et de l’acquisition d’une deuxième langue.

 

Research Assistant aux Etats-Unis à la Northern Illinois University, elle finit son Master’s en Civilisation Américaine et film studies et rédige son mémoire de Maîtrise  en sociolinguistique portant sur une étude de la communauté italienne de Philadelphie. Titulaire du CAPES externe d’anglais en 1990, elle mène une recherche sur les stéréotypes anti-américains chez les lycéens français dans le cadre de l’IUFM.

 

En 1985, elle s’installe en Californie, d’abord professeur d’anglais au Lycée International de Los Angeles (dont le projet pédagogique est le bilinguisme), et elle devient ensuite la collaboratrice du réalisateur et historien du cinéma Michael Henry Wilson [1] à Malibu. Principalement axé sur la pré--production et la post-production cinématographique, son travail comprendra l'adaptation de scripts, de sous-titrages, et doublages de films américains indépendants sélectionnés pour les festivals de Cannes et Deauville.

 

En collaboration avec LinguaTech of Los Angeles et Penton Overseas Inc, elle traduit et prête sa voix aux versions françaises et italiennes audio de Vocabulearn, méthode d’apprentissage de langues vivantes dont plus d’un million d’exemplaires ont été vendus en Australie et aux USA.

 

Après 17 ans aux Etats-Unis, principalement en Californie, elle a enseigné le management interculturel dans diverses écoles de commerce en France, et assuré l’interface avec l’Université de Californie, Irvine (Global Management, et International Marketing). Elle est intervenue en tant que consultante interculturaliste pour les clients suivants : Alcatel, Waterman, NATO, Becton-Dickinson, Baxter, EADS, Glennfiddish, Sucre d’Orge, Korn-Ferry, Hewlett Packard. Elle fut également consultante en management interculturel, notamment pour un grand cabinet de relocation à Paris et facilitatrice en trois langues pour WDHB Consulting Group [2].

 

Mariée (Pascal Baudry) et mère de deux fils franco-américains. Elle est l'auteure de l'essai : Être Française et Américaine, cristallisations culturelles. Elle  publie régulièrement dans la presse française des vignettes sur la culture et sur la langue. Elle est en cours d'écriture de deux ouvrages : un abécédaire sur l'Amérique, et un essai conjointement avec son époux sur la mentalité française. Elle est également peintre (figuratif), fine cuisinère, passionnée d'Opéra italien et gère le bon fonctionnement d'un château et d'une famille bi-culturelle depuis vingt-cinq ans. 

 

===================================================

[1] www.michaelhenrywilson.com

[2] www.wdhb.com

 

 

Mes années américaines...

Je n’ai pas fait de MBA, je ne suis pas scientifique, je déteste les tableaux Excel et les présentations PowerPoint. Je suis hors-champ. J’ai fait mes Humanités entre l’Italie, la France et l’Amérique. Pétrie d’instrospection française et de certitude américaine, j’ai tissé toute ma vie des ramifications entre mes cultures. Mon essai n’est pas un livre de poche, un how to. Je pétris mes textes, j’émulsionne mes phrases, j’aime la jubilation des mots, les fulgurances philosophiques, l’improbabilité des associations. Je manie le pinceau, l’huile et les glacis. À la texture de la langue, je juxtapose le goût de la culture. La culture est avant tout une couleur, une substance, un son, un parfum. Mon premier travail à 24 ans à Los Angeles, fut l'adaptation en français du script de l’Anatolien, d’Elia Kazan. Je suis tombée dans l’interculturalité par la post-production cinématographique, en sous-titrant de l’anglais vers le français. À l’intersection des sciences dites humaines, j’explore la zone de gris, le non-dit, visitant ces friches que sont ces terrains vagues ou ces jachères fleuries culturelles.

Maîtrise en Civilisation et Langue Américaine (1985), professeur d'anglais (CAPES 1990) et professeur d'italien, consultante en interculturalité, facilitatrice et essayiste.

Française, naturalisée américaine, mon approche est un tissage constant pluri-disciplinaire entre la langue soi-disant utile et les langues futiles.

 

Hollywood, 1985